4 bonnes raisons de digitaliser le suivi des Dates Limites de Consommation

29 janvier 2020

Grocery Retail

De nombreuses recherches ont démontré l’envergure du gaspillage alimentaire, et le résultat n’est pas beau à voir. 10 millions de tonnes d’aliments consommables partent chaque année à la poubelle en France, et la distribution est responsable de 14% des pertes.

Heureusement, les temps changent ! Mardi 28 janvier 2020, 38 enseignes et acteurs de la grande distribution ont signé un pacte pour lutter contre le gaspillage alimentaire via une meilleure « gestion et compréhension des dates de consommation ».

Mais comment y parvenir ? Les distributeurs disposent de peu de moyens pour sortir de l’impasse. Les consommateurs s’attendent à ce que les rayons de leurs supérettes soient bien achalandés, et remplis de produits frais à tout moment. Si par malheur ils ne trouvaient pas ce qu’ils étaient venus chercher, ils iraient faire leurs courses ailleurs...

Réduire le gaspillage alimentaire est un problème complexe, aux multiples facettes, qui va bien au-delà du client parcourant le rayon légumes. Et il est indéniable que les distributeurs ont un rôle majeur à jouer. Comment leur est-il possible de moins gaspiller tout en restant rentable ?

Mettre en place un outil digital de suivi des dates de péremptions et des dates limites de consommation automatise un contrôle jusqu’alors manuel, et donne au vendeur une vision claire des produits sur le point de périmer. Une technologie pleine de sens dans l’arsenal du commerçant pour réduire radicalement le gaspillage. Voici 4 raisons pour lesquelles tous les supermarchés devraient le mettre en place.

 

1) Réduire le gaspillage alimentaire est bon pour la planète et pour la conscience collective du consommateur.

Si les émissions de dioxyde de carbone provenant des déchets alimentaires étaient un pays, ce serait le troisième émetteur au monde après la Chine et les États-Unis. En France, 46% des déchets alimentaires sont produits par les distributeurs et les consommateurs. Une meilleure gestion des produits proches de leur date de péremption peut aider les commerçants à contribuer à la réduction de leurs déchets alimentaires.

Ajoutez à cela que 795 millions de personnes, soit 1 sur 9 dans le monde, ont faim tous les jours. Il y a de quoi tirer la sonnette d'alarme. Le gaspillage alimentaire doit donc être réduit, pour la planète et pour les personnes qui souffrent de la faim.

 

2) Cela améliore l’expérience utilisateur.

Faire ses courses est une action qui recouvre plusieurs sens, en plus d’assurer sa propre subsistance. Cela peut être expérience enthousiasmante, stimulante. Mais trouver un produit périmé dans un rayon n’est pas ce qu’il y a de plus inspirant. Alors que de nombreux consommateurs ne voient pas de problème à acheter un produit dont la date limite de consommation est dépassée, comme le montre l’ouverture de cette chaine de supermarchés qui vend des produits périmés, de nombreux commerçants ne veulent pas prendre le risque d’empoisonner leur clientèle. La sécurité avant tout, surtout de nos jours où les avis des clients circulent à toute vitesse. Avoir des produits périmés en rayon est un risque que les supermarchés ne peuvent pas se permettre de prendre.

Et si l’on combine des équipes en magasins surmenées, un contrôle manuel des produits et des dates de péremptions écrites en minuscule (et toujours cachées dans un recoin de l’emballage), on arrive à une situation qui se prête à beaucoup d’erreurs humaines, et de gaspillage.

 

3) Cela fait gagner du temps à vos employés lors du contrôle quotidien.

Donner aux employés les outils qui faciliteront leurs journées témoigne de votre crédibilité en tant qu'employeur et renforce leur engagement. Une étude analysant les nouveaux critères d’attractivité de l’entreprise montre que 63 % des personnes interrogées, quelque soit la génération, s’accordent pour dire que la technologie devrait jouer un rôle central pour les aider à effectuer leur travail au meilleur de leurs capacités et 65% admettent être plus attirés par une entreprise « connectée ».

Actuellement, la plupart des employés des supermarchés utilisent une combinaison de contrôle visuel et de tableaux Excels pour retirer les produits périmés des rayons, et garder l’oeil sur les produits qui approchent de leur date. Bien sûr ce n’est pas la partie de leur travail qu’ils préfèrent. C’est long, ennuyeux, et leur temps pourrait probablement être employé à faire quelque chose de plus productif, comme passer du temps avec les clients par exemple. Au lieu de passer des heures par jour à vérifier les dates de péremption et à déplacer les produits dans le bon rayon, les employés pourraient plutôt répondre aux questions des clients et les aider à trouver ce dont ils ont besoin. Voilà la puissance de l’utilisation de la technologie dans son supermarché : elle permet de recentrer les employés sur ce qui rend l'expérience en magasin meilleure, à la fois pour les clients et les employés.

 

4) Cela augmente les marges.

Jeter des aliments à la poubelle coûte plus d’un milliard d’euros par an dans le monde, et 240 € par Français et par an. Sauver une partie de ces produits et leur appliquer une remise juste avant leur péremption permet de récupérer des marges qui seraient autrement perdues. Et qui n'aime pas les bonnes affaires ? 48% des consommateurs américains souhaiteraient que les détaillants appliquent plus de réductions sur les produits bientôt périmés. Digitaliser le suivi des dates de péremption aide les équipes des magasins à localiser les produits avant qu’ils expirent et doivent être jetés, sans avoir à y passer leurs journées.

--

Les processus manuels empêchent les distributeurs de faire leur part du travail dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Voici ce qu’en pense le directeur des opérations d’une grande chaîne européenne de supermarchés :

"En tant qu'entreprise, nous devons identifier rapidement et avec précision les stocks dont la date de péremption est proche pour pouvoir leur appliquer une promotion. Cela nous permettra de maximiser les profits et de minimiser les déchets. Le processus actuel est excessivement compliqué et inefficace pour les collaborateurs en magasins. Du côté des managers, on remarque très peu de progrès dans cette voie et dans le respect des normes contre le gaspillage".

La technologie à la rescousse !

La technologie de suivi de la date de péremption de YOOBIC simplifie la gestion des produits bientôt périmés. Au lieu de passer des heures chaque jour à vérifier manuellement les étiquettes des produits, les équipes des magasins ne vérifient que les produits qui comptent vraiment : ceux qui vont se périmer. L’expérience client et celle des employés s’améliore, le risque diminue et les marges augmentent. Laissez nous vous montrer comment faire !

DLC - Temps divisé par 3 illu

 

 

Ne manquez plus aucun article,
abonnez-vous !